100_0165

photo A.Trekker

La première fois que j'ai vu la lumière et que je suis passée sous le porche, je ne m'en souviens pas. C'était un premier novembre, la veille du jour des morts. Le gynécologue était enrhumé et j'étais en pleine forme.

Hier, nous avons visité le jardin de l'Albarède, à Saint-Cybranet, à quelques kilomètres de notre maison du Périgord. Cet oasis sur le causse est un défi au vent du nord qui glace le vallon en hiver et à la sécheresse de l'été. Ici, la nuit en hiver, il peut faire moins quinze degrés tandis que le jour en été, comme aujourd'hui, le thermomètre peut monter jusque quarante degrés au soleil. Il faut toute la patience et la persévérance d'une femme et d'un homme pour faire pousser des arbres fruitiers, entretenir un potager fleuri et un jardin de plantes aromatiques dans ce grand écart météorologique. Il en faut parfois autant pour poursuivre la lignée d'un arbre généalogique sur des terres gelées ou faire émerger un talent littéraire sur un sol asséché.

100_0171

photo A. Trekker

Un banc silencieux s'offrait à l'effleurement du regard. Tout incitait à vivre simplement, à respirer doucement, à avancer prudemment sans rien froisser.

Il m'a semblé saisir le sens du choix de vivre qu'il nous faut poser plusieurs fois dans l'existence.

J'ai repensé à l'incident de santé qui a mis en danger la vie de mon compagnon, il y a quelques années et au bonheur de retrouver, lors de sa convalescence, l'éblouissement et l'intensité des premiers jours de notre alliance. Il nous était donné de revivre pour la deuxième fois les saveurs de la première fois. La traversée des zones de turbulences météorologiques donnaient à l'aventure que plus d'intensité.

D'autres gouffres ont surgi sur ma ligne de vie. D'avoir frôlé l'obscur, il me semble que la lumière a davantage d'éclat. Si j'ai pu passer de l'autre côté du pont, c'est aussi que l'écriture et le soin des mots m'ont transmis les gestes du commencement. Ceux qui permettent de cultiver les plantes résistantes aux grands écarts de température et de les faire fleurir malgré certaines conditions extrêmes.